INSIDE : Yoga - Kosha - Palais de Tokyo

Palais de Tokyo : voyage à l'intérieur

20/10/2014 - 11/01/2015

Inside


"Inside" propose au visiteur une expérience unique, une traversée risquée de soi dont l'espace d'exposition est le sujet et la métaphore. Cette odyssée, tant physique que mentale, invite à traverser un palais de Tokyo métamorphosé par les artistes de façon à ce que, d'une installation à l'autre, d'un étage à l'autre, nous soyons à l'intérieur des œuvres. Celles-ci, dont certaines créées spécifiquement pour l'exposition, nous conduisent au plus près de nous-mêmes, de l'expérience de l'espace jusqu'à nos pensées et nos craintes les plus secrètes.[...]

Source : extrait de la présentation de l'exposition

Yoga : voyage à l'intérieur


Kosha signifie en sanskrit enveloppe, revêtement, gaine ou voile. Les 5 Koshas sont décrits dans la Taittiriya Upanishad (composée entre -600 et -500). Ils vont du moins subtil au plus subtil.

* Annamaya kosha est l'enveloppe composée de nourriture et constituée des 5 éléments grossiers. Elle correspond au corps physique.

* Pranamaya kosha est l'enveloppe faite de vitalité, d'énergie vitale, qui anime le corps physique et concerne l'aspect physiologique.

* Manomaya kosha est l'enveloppe faite de pensées et d'émotions, constituant l'aspect psychologique.

* Vijnanamaya kosha est l'enveloppe faite d'intelligence concernant la logique, le raisonnement, la discrimination ou le jugement et est en rapport avec l'intellect.

* Anandamaya kosha est l'enveloppe composée de béatitude ou de félicité.

 

source : wikipédia

Une autre explication, plus imagée des koshas

 

Une pièce est dans le noir le plus total. L'observateur ne peut y voir que l'obscurité. Dans cette pièce, il y a pourtant une lanterne, mais elle est recouverte de nombreux voiles, qui ne laissent pas passer la lumière. L'homme est ainsi pareil à la lanterne. Il est recouvert de 5 voiles, ou kosha, superposés. En son centre le plus secret, brille la lumière de l'Atman universel. Mais ses sens physiques ne lui permettent pas de voir sa véritable nature. Au contraire : ses sens le poussent à se projeter dans le monde extérieur matériel. A l'image de la lanterne ci-dessus, pourtant allumée, l'homme ne peut voir, ni être conscient, de sa propre lumière...


source : yogamrita

 

 

Le yoga - voyage à l'intérieur de soi-même - voyage sans fin...